un acteur du film original affirme qu’un prequel était en préparation

Commando est devenu un classique des années 80 et aurait pu avoir le droit à un prequel, d’après l’acteur Vernon Wells.

Les vieux de la vieille regrettent le bon vieux temps avec ses bons vieux acteurs. Au siècle dernier, l’héroïsme n’était pas incarné par des acteurs en combi moulantes, mais par des types charpentés qui ne faisaient pas dans la dentelle. Commando appartient au patrimoine cinématographique du muscle (et du kitsch), avec son colonel John Matrix interprété par Arnold Schwarzenegger.

Sorti en 1986 en France, le film de Mark L. Lester s’est imposé dans le paysage de la baston. L’histoire peut être résumée ainsi : Schwarzy fonce dans le tas… et c’est génial ! La preuve en est, le métrage a été un succès commercial à sa sortie : le budget de 11 millions de dollars a été multiplié par trois au box-office américain et par cinq dans le monde. En France, c’est le plus gros succès de Schwarzenegger après les trois premiers Terminator.

Pourtant, le film n’a eu le droit à aucune suite et ne s’est pas converti en franchise. Mais c’était moins une ! L’acteur Vernon Wells, qui joue le capitaine Bennett dans Commando, a révélé qu’un prequel avait été envisagé et que John Matrix et son personnage était de l’aventure. Un prequel oui, pas un reboot, un remake ou une suite, un prequel. Il s’est confié à Forbes :

“Des gens du business m’ont dit il y a un certain temps qu’ils envisageaient de faire un autre Commando. Je pensais qu’il parlaient d’un reboot, donc je me disais ‘ils ne vont tout de même pas refaire Commando. C’est un classique. C’est tellement kitsch.’ Mais ils ont dit qu’ils n’avaient pas l’attention de le refaire, et qu’ils pensaient à un prequel, avec moi dedans. [Ils pensaient] que ça pouvait le faire.

Ils avaient en tête un prequel sur le tout début de notre relation avec Matrix, quand elle se dégrade et que je deviens le méchant et que le personnage d’Arnie [Arnold Schwarzenegger] devient le bon gars. Des rumeurs circulent tout le temps, mais c’était intéressant que quelqu’un en parle sérieurement. Et on n’est pas sûr à 100% que Bennett soit mort. Peut-être qu’il ne l’est pas.”

Aucune information n’a été donnée sur l’état d’ivresse de l’acteur. Cette histoire de prequel où un acteur plus âgé fait son grand retour a de quoi laisser perplexe, et mieux vaut interpréter la phrase dans le sens symbolique, où “moi” est Bennett (et pas Vernon Wells). A moins que quelqu’un n’ait eu les moyens d’investir dans des effets spéciaux (comme dans The Irishman). Quant au fait que Bennett pourrait ne pas être mort, comment dire… Faut pas pousser mémé dans les orties, et de toute façon, qu’est-ce que ça peut bien faire si c’est un prequel (avant donc) ?!

Le projet est resté au stade de rumeur, et c’est peut-être mieux ainsi. Difficile d’imaginer un remplaçant pour Vernon Wells et encore moins pour l’inestimable Schwarzy. A moins de les faire revenir et de livrer un spectacle grandguignolesque, mieux vaut ne plus toucher à Commando. Et si certains tiennent au film, ils peuvent toujours proposer à Schwarzenegger de tourner la scène dont il rêvait et que la production lui a refusé à l’époque.

Les fans de Predator peuvent retrouver notre dossier consacré au film de 1987.

 

Recommended For You

About the Author: Editor